Publié dans A votre rencontre

Accro à la dépense publique ?

Bon ben là, on en est rentré dans le dur…

Elu grâce à un formidable coup de « com », alimenté par une « story telling » qui fait encore frémir les salons de coiffure et autres salles d’attente, le Président montre aujourd’hui son vrai visage.

Par la voix de son ministre Gérald Darmanin, l’exécutif dénonce « l’addiction [de la France] à la dépense publique » et veut la réduire de 3 points de PIB. 120 000 postes de fonctionnaires seront également supprimés sur le quinquennat.

Mais c’est quoi au fait la dépense publique ?

Pour nos territoires, il s’agit de travailler à une équité.

Pour le secteur de la Culture, c’est agir pour une présence de la culture en ruralité et péri-urbanité ; c’est soutenir toutes les esthétiques. Ne plus avoir d’intervention publique dans le secteur de la culture, c’est aller vers une concentration des propositions vers les grandes villes où vont se développer encore un peu plus les groupes d’audiovisuels. Bref, c’est la loi du marché…